Marine VS Karasu Kaizokudan pour Agony Creek

Quelques mois déjà après la terrible bataille qui avait secoué l’île minière d'Agony Creek lorsque la Marine était venue déloger les redoutés Twelve Monkeys de l'île, de nouveaux forbans ont tentés de s'emparer de la ville et de ses ressources: les Karasus. Cet équipage ayant déjà fait de lui a tenté de confronter les hommes en bleus, pour certains des vétérans de la première bataille d'Agony Creek. Bébért la Barque étant un reporter spécialisé dans les batailles navales, c'est cette fois ci Augustin le Sapin, spécialiste sur camouflage sur terre, qui a été envoyé sur les lieux. Reportage.

"Nous sommes lundi soir alors que le soleil se lève sur Agony Creek, aujourd'hui, pas de chant de coq ni de citadins festoyant au Saloon de la ville. Tous sont barricadés chez eux et pour cause: l'équipage des Karasus a manifesté son intention d'envahir la ville. En réponse à cette agression, le Lieutenant-Colonel Syllis a tenu à répondre avec la plus grande fermeté en envoyant ses meilleurs régiments. Une équipe d'une petite dizaine de soldats à été dépêchée sur place avec à sa tête l'Adjudant Sha soutenu par le Sergent Chef Lucci et le Sergent Shinda. Soutenus par de valeureux soldats, le régiment a prit position aux abords de la ville.

J'étais pour ma part déguisé en sapin lorsque les hostilités ont commencé. Les marins étaient perchés sur les toits de la ville et guettaient un quelconque mouvement venant de la montagne. Après plusieurs minutes d'attente ils vinrent dans la direction du plateau à l'ouest de l'île là ou se trouvait la rivière, mais c'était aussi le lieu ou j'étais caché. C'est ici qu'à lieu le premier contact, plusieurs projectiles fusent sur les forces de la marine qui répliquent vigoureusement tout en commencant à encercler les forces des Karasus. L'Adjudant Sha, voyant l'ennemi se replier, appelle ses forces à de décaler vers le nord de l'île.

Une guerre de position semble s'engager alors que les Karasus ont prit le sommet de la montagne, bien que le terme "confiné" soit plus exact, puisque le feu pleut de façon unilatérale. Les soldats de la Marine se contentant de narguer leurs opposants qui se mettent à leur tirer dessus sans que la réplique ne soit donnée. La stratégie des hommes de la justice semble payer puisqu'ils peuvent ramasser un grand nombre de munitions sans en dépenser aucune. Les Karasus se décident soudain à descendre de la montagne, ce qui entraîne la retraite de la Marine vers une position plus sûre.

L'impensable se produit alors: tandis que je reculais moi aussi, lentement mais sûrement car mon déguisement de sapin pesait bien lourd, je vois au loin le Caporal Akise tomber sur une peau de banane pourrie sans doute laissé là par les Monkeys pendant leur retraite, se retrouvant alors totalement isolé. A moins que ce ne fut qu'une tactique habilement exécutée? Je vois soudain les Karasus comme prit d'une folie et dévaler la montagne, ignorant totalement le régiment Marin qui se met à les charger. Le caporal Akise est bien vite vaincu, mais son sacrifice, ou sa stratégie n'est pas vaine: plusieurs Karasus sont sévèrement touchés par des tirs Marins qui sont bien décidés à donner la réplique. La situation est désormais la suivante: les Karasus sont descendus de leur montagne, dos à la mer, leur flanc droit donne également vers elle tandis que leur coté gauche est impossible d'accès car potentiellement coupé par la charge Marine, devant eux: un régiment organisé là ou les Karasus se sont dispersés entre les arbres.

Les premiers combats au corps à corps s'engagent alors que des tirs marins fusent encore. Les justiciers profitant de leur organisation peuvent s'offrir des combats en supériorité numérique face à des Karasus qui ne tardent pas à tomber les uns après les autres tandis que je tente difficilement de suivre le combat avec mon déguisement. Les Karasus se replient alors vers la mer mais subissent encore des pertes tandis que les deux derniers matelots debout se séparent après qu'un sergent leur ait sauté dessus. L'un des pirates se retrouve entouré de sous officiers et ne tarde pas à tomber tandis que le dernier matelot prend la fuite. Il me fut impossible de le suivre, mais j'ai appris plus tard qu'il avait été intercepté par le Sergent Shinda et que le Caporal Borja lui avait fait mordre la poussière.

C'est dans les cris de victoire de la Marine qui n'avait perdu qu'un seul homme que je suis rentré à Logue Town sans plus tarder afin d'écrire mon article."

Contactée par nos soins, le Lieutenant Colonel Syllis a simplement exprimé sa fierté quant au succès de la Marine dans sa mission de protection d'un territoire civil. L'adjudant Sha, lui aussi contacté en tant que dirigeant de l'opération, a simplement exprimé un "Comme attendu" lorsque nous lui avons demandé ses impressions sur le résultat de cette bataille.

C'est l'image d'une Marine de plus en plus forte sur East Blue qui est renvoyée de par cette bataille, et ce malgré les récents troubles à Logue Town. Invaincue depuis l’exécution du roi des pirates, l'hégémonie de la Marine semble bien partie pour perdurer et le message envoyé aux pirates est clair: aucune pitié ne leur sera accordée, les Karasus ayant fait un exemple. Tout notre équipe tient à remercier ceux valeureux soldats qui nous protègent et font régner la Justice. N'oublions pas nos courageux reporters qui bravent tout les dangers pour nous rapporter les meilleures informations directement venues du terrain.